Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nous, sujets de la Maison Royale d’Araucanie et de Patagonie, réunis en ce nouvel an de la Nation Mapuche, tel qu’institué par S.A.R. le Prince Philippe Ier d’Araucanie;

Considérant que la constitution du Royaume ainsi que son acte additionnel imposent que le Souverain professe la Foi en la Sainte Église Catholique Romaine;

Considérant que les mêmes textes constitutionnels prohibent, au cas où la succession du Souverain défunt serait confiée à un Conseil de Régence, que le Souverain désigné puisse être l’un des membres dudit Conseil;

Considérant que le testament politique laissé par Son Altesse Royale le Prince Philippe Ier décidait d’une Régence d’une durée d’environ six mois, permettant de procéder à diverses consultations préalables;

Considérant que le Conseil de Régence institué après le rappel à Dieu de Feue Son Altesse Royale le Prince Philippe d’Araucanie a cru pouvoir désigner en qualité de Successeur le Président du Conseil du Royaume, membre à ce titre du Conseil de Régence, au motif qu’il avait renoncé à ses fonctions quelques minutes avant sa désignation, dans le but unique de prétendre à ladite désignation, ce qui constitue une violation par abus de Droit des Lois fondamentales du Royaume;

Considérant que le Conseil a cru pouvoir procéder à la désignation d’un Successeur et recevoir son serment constitutionnel à l’instant même où le chapelain de la Maison Royale, M. l’abbé Jean-Marie Fournier, accompagnait de ses prières l’inhumation de la Royale Dépouille de Son Altesse Royale le Prince Philippe Ier, interdisant ainsi la présence de tout Saint Prêtre de l’Église Catholique Romaine qui pût attester avant l’élection et le serment de la Foi Catholique du nouveau Souverain;

AVONS DÉCLARÉ vacant le Trône du Royaume d’Araucanie et de Patagonie, faute de désignation valide d’un Successeur selon les Lois fondamentales du Royaume;

AVONS CONSTATE l’impossibilité de confier la désignation valide d’un Successeur au Conseil de Régence, dès lors que celui-ci a précédemment violé les Lois fondamentales du Royaume par le choix illicite de l’un de ses membres;

AVONS DÉCIDÉ de procéder à la désignation d’un nouveau Souverain dans l’intérêt de la Nation Mapuche en usant de la forme traditionnelle par laquelle S.M. Orélie-Antoine Ier, Fondateur du Royaume, a lui-même été élu par l’acclamation de Son Peuple;

AVONS ACCLAME NOTRE NOUVEAU SOUVERAIN, SON ALTESSE ROYALE STANISLAS Ier, PRINCE D’ARAUCANIE,

A CHOURGNAC, en la Maison natale de S.M. Orélie-Antoine, Fondateur du Royaume, où mourut Son lointain Successeur, S.A.R. le Prince Philippe Ier,

L’AN DEUX MILLE QUATORZE, et le VINGT-DEUX JUIN.

(Contact: S.A.R. le Prince Stanislas Ier - tél.: 06.43.98.93.76 - courriel: s.parvulesco@laposte.net).

Communiqué de presse de la Maison Royale.

Partager cet article

Repost 0