Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

S.A.R. Le Prince Stanislas Ier d'Araucanie et de Patagonie a réuni Ses collaborateurs dans le cadre de la préparation du Nouvel An Mapuche et des célébrations traditionnelles de la Maison Royale d'Araucanie chaque été.

Le Prince s'est montré particulièrement soucieux de la violence croissante et désormais permanente dont sont victimes les communautés Mapuches.

S.A.R. Stanislas a appelé au respect des édifices religieux de toutes confessions, qui doivent demeurer protégés de toutes formes de conflit.

Il a vivement dénoncé l'enlèvement et la séquestration violente dont vient d'être victime le lonko de la Communauté Autonome de Temucuicui, Víctor Queipul, dont l'anonymat des lâches agresseurs ne peut tromper personne sur l'identité des commanditaires de cet acte criminel.

Le Prince a appelé à la paix, ainsi qu'à la participation massive du Peuple Mapuche aux scrutins électoraux organisés sur le territoire du Royaume, soulignant, comme l'a toujours fait Son prédécesseur le défunt Prince Philippe Ier, que l'autonomie des territoires de la Nation Mapuche est un préalable raisonnable à toute revendication légitime d'indépendance.

A cet égard, S.A.R. le prince apporte Son entier soutien à la candidature du werkén du Conseil de Toutes les Terres Aucán Huilcamán au Sénat Chilien, au titre de l'Araucanie.

Enfin, S.A.R. Stanislas dit Sa peine d'avoir appris le 5 juin dernier le décès du combattant Mapuche Guillermo Lincolao Garcés, l'un des fondateurs du Comité Extérieur Mapuche en Europe, créé pendant son exil en France sous le gouvernement du Général Augusto Pinochet. La Nation Mapuche perd l'un de ses fiers combattants, mais d'autres se lèvent par milliers pour se saisir à leur tour de la bannière de la Liberté.

S.A.R. le Prince a appelé tous les amis de la Cause Mapuche à poursuivre leur noble combat, sans faiblir dans une détermination intacte depuis l'occupation du Royaume par les envahisseurs Argentins et Chiliens.

Vivent l'Araucanie et la Patagonie Libres !

(Par le Service de Presse de la Maison Royale).

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :